Garder ou jeter?… Plutôt contribuer!

On vous partage cet article rempli d’autodérision de Jean-François Quessy, publié dans Naître et grandir: 10 bonnes raisons pour jeter le dessin d’un enfant. On y sent bien le dilemme familial entourant la « l’usine » à dessin qu’est l’enfance. Toutefois, ne vous y trompez pas, nous sommes pour la conservation. Ne subissez donc plus le déchirement, contribuez simplement à la Collection. Nous sommes l’alternative.

10 bonnes raisons pour jeter le dessin d’un enfant, naitreetgrandir.com, 30 septembre 2019.

Le côté éclairé du web : la science accessible

Si vous pouvez vous permettre de prendre le temps d’être curieux, il y a des merveilles de connaissances et de questionnements à votre portez sur HAL, archives-ouvertes. Il s’agit d’un service d’accès à la recherche offert aux chercheurs, par le Centre pour la communication scientifique directe.

HAL, archives-ouvertes, 23 septembre, 2019.

Nous qui nous intéressons à la préservation de l’expression enfantine, y trouvons des travaux savants s’y consacrant. Et ils sont légion. Il faut cependant prendre le temps d’explorer si on veut y trouver des dessins. Prenons pour exemple une thèse de quelque cinq cent pages intitulée « La vie psychique et sociale des enfants dans les orphelinats chinois » par Ling Han Ning. Le document est disponible en version PDF et la récompense tout au bout à l’Annexe IV. Accessible la science, mais pour les persévérants. Posons-nous la question, les originaux sont-ils préservés ?

Une proposition en RV intrigante

Trois institutions de Hamilton (CANADA) s’unissent pour présenter Artasia #ArtPark dans quelques jours. Cette réalisation de Culture for Kids in the Arts (CKA), a bénéficié d’un partenariat avec une équipe de recherche de l’Université McMaster University. Le public sera convié à vivre l’expérience immersive #ArtPark dans le cadre du festival annuel Supercrawl qui arrive à grands pas.

Nous irons visiter le site, puisqu’il est tout près et aussi parce que CKA nous dit que plus de 500 enfants y ont contribué leur vision de l’espace publique. Ça promet donc.

Artesia #ArtPark, ckarts.ca, 8 septembre 2019