Garder ou jeter?… Plutôt contribuer!

On vous partage cet article rempli d’autodérision de Jean-François Quessy, publié dans Naître et grandir: 10 bonnes raisons pour jeter le dessin d’un enfant. On y sent bien le dilemme familial entourant la “l’usine” à dessin qu’est l’enfance. Toutefois, ne vous y trompez pas, nous sommes pour la conservation. Ne subissez donc plus le déchirement, contribuez simplement à la Collection. Nous sommes l’alternative.

10 bonnes raisons pour jeter le dessin d’un enfant, naitreetgrandir.com, 30 septembre 2019.

Le côté éclairé du web : la science accessible

Si vous pouvez vous permettre de prendre le temps d’être curieux, il y a des merveilles de connaissances et de questionnements à votre portez sur HAL, archives-ouvertes. Il s’agit d’un service d’accès à la recherche offert aux chercheurs, par le Centre pour la communication scientifique directe.

HAL, archives-ouvertes, 23 septembre, 2019.

Nous qui nous intéressons à la préservation de l’expression enfantine, y trouvons des travaux savants s’y consacrant. Et ils sont légion. Il faut cependant prendre le temps d’explorer si on veut y trouver des dessins. Prenons pour exemple une thèse de quelque cinq cent pages intitulée “La vie psychique et sociale des enfants dans les orphelinats chinois” par Ling Han Ning. Le document est disponible en version PDF et la récompense tout au bout à l’Annexe IV. Accessible la science, mais pour les persévérants. Posons-nous la question, les originaux sont-ils préservés ?

Une proposition en RV intrigante

Trois institutions de Hamilton (CANADA) s’unissent pour présenter Artasia #ArtPark dans quelques jours. Cette réalisation de Culture for Kids in the Arts (CKA), a bénéficié d’un partenariat avec une équipe de recherche de l’Université McMaster University. Le public sera convié à vivre l’expérience immersive #ArtPark dans le cadre du festival annuel Supercrawl qui arrive à grands pas.

Nous irons visiter le site, puisqu’il est tout près et aussi parce que CKA nous dit que plus de 500 enfants y ont contribué leur vision de l’espace publique. Ça promet donc.

Artesia #ArtPark, ckarts.ca, 8 septembre 2019