Cauchemar au Liban

Seuls les gens ayant subit des traumastismes impensables peuvent imaginer ce que les citoyens de Beyrouth vivent depuis l’explosion du mois dernier, en plein coeur de leur capitale. L’autrice et mère de deux enfants, Yasmina Farah Massoud a partagé sa réflexion sur ces horreurs qu’elle traverse avec sa famille et son peuple. Voyez son fil Facebook du 11 août et l’interprétation en image de l’après explosion, par son fils Josef.

Puis il y a les enfants de Beyrouth au mois d’Août, par Yasmina Farah Massoud. Dessin par son fils Josef. Source: Page Facebook de Yasmina, 26 septembre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *