Un pied devant l’autre

Toute une année de pandémie. Confinement, distanciation sociale, télétravail et école à la maison, peut-être même un couvre-feu. Notre sens de la discipline et notre patience sont mis à l’épreuve. Que faire? Laissons la récente chute de neige record (50 cm) à Madrid nous inspirer à aller jouer dehors et dessiner pas à pas dans la neige ou le sable. C’est un bon exercice mental et physique, sans papier, ni écran, ni crayon (caméra optionnelle pour préserver et partager l’oeuvre éphémère).

Vous pouvez même suivre les traces de l’artiste-ingénieur Simon Beck et faire des mathématiques pour l’occasion. Commencez avec de simples formes géométriques et augmentez le niveau de difficulté sur une surface bien choisie. Surtout, profitez-en pour réfléchir sur le sentiment ressenti pendant que l’image disparaît et combien de temps elle aura durée. La pandémie ne durera pas. On peut déjà forger le souvenir qu’on en aura.

Impression d’écran, Simon Beck sur Instagram. Source: Instagram.com/simonbeck_snowart, 10 décembre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *