Il était un éguisoir

Parfois, l’inspiration ne se pointe pas. Vous fixez une feuille de papier, mais n’avez aucune idée quoi dessiner. Vous pouvez toujours gribouiller et voir ce que cela donne. Ou alors vous pouvez simplement passer à autre chose, comme prendre un éguisoir et éguiser tous vos crayons jusqu’au dernier. Sauvé par l’éguisoir.

De toutes les collections étonnantes, une collection d’éguisoirs ne manque jamais d’appeler un sourire, même si touts les muses nous ont abandonnés. On vous en présente deux choisies sur le tas, pour le plaisir.

Sharpenking est un site commercial et multilingue offert par deux passionés à Wassenaar, Pays-Bas. Leur collection comprend des centaines d’objets, en vente ou en rachat, et un réseau de collectionneurs tout aussi passionnés. Leur série Chevaliers d’Espagne est sans doute la plus affûtée. L’autre collection ne semble pas avoir son propre site web. Elle est cependant mentionnée comme attraction locale sur le site touristique régional, et fait surtout l’objet de plusieurs vidéos par ses visiteurs (comme celui du lien suivant, par Thrifty Mint). Le Paul A. Johnson Pencil Sharpener Museum est une simple petite cabane au pied des Appalaches, à Logan, Ohio. La famille et amis de feu Rev. Johnson rendent possible cette exposition permanente de près de 3,500 éguisoirs qu’il a amassé durant vingt ans.

Éguisoir et crayon, 2010, par Alexandre Klink. Source: commons.wikimedia.org, 16 August 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *